La ville de Marseille agit pour la méditerranée!

S'engager pour la préservation des mers et des océans est devenu une priorité environnementale répondant à une véritable situation d'urgence. La saturation du milieu maritime par les pollutions et les polluants exerce une pression de plus en plus forte sur un patrimoine inestimable et menace à terme nos ressources vitales.

Avec un rythme estimé entre 8 et 16 millions de tonnes de déchets rejetés chaque année dans les mers et les océans, les déchets solides représentent un facteur de dégradation et de contamination à très long terme. Ce phénomène doit faire l'objet d'une stratégie de gestion territoriale coordonnée, intégrant des solutions simples et performantes.

Dans le cadre d'une politique environnementale ambitieuse et afin d'agir concrètement pour stopper la dispersion des déchets d'origine terrestre en mer Méditerranée, la ville de Marseille vient de déployer ses premiers filets de rétention HR1000.

La SERAMM ( Service d'assainissement Marseille Métropole ) et la société POLLUSTOCK ont positionné le mardi 13 août sur différents exutoires littoraux, ces filets innovants qui permettent de récupérer à chaque épisode pluvieux tous les plastiques, bouteilles, canettes d'aluminium, polystyrène et autres qui jusque-là finissaient en mer.

Réalisé dans des conditions d'accessibilité souvent difficiles, ce chantier apporte la raisonnance d'une profonde prise de conscience des enjeux environnementaux prioritaires et d'un niveau d'exigence désormais élevé en terme de résultats à atteindre.