Notre filet Hr-1000 intègre le programme Preventing Plastic Pollution, cofinancé dans le cadre d’une ambitieuse coopération entre la France et l’Angleterre, par le Fonds européen de développement régional.

Nous savons désormais qu’une lutte efficace contre la contamination des milieux naturels par les déchets, répond à une prise de conscience collective qui nécessite l’engagement de tous les acteurs de la société, collectivités, élus, associations et entreprises.

Avec l’implication de 18 organisations françaises et anglaises, le programme Preventing Plastic Pollution va chercher pendant trois ans, à comprendre l’origine des quatre millions de tonnes de déchets plastiques qui entrent chaque année dans la mer par les fleuves et les rivières, et surtout contribuer à réduire leur impact sur l’environnement marin.

En surveillant et en examinant de façon très poussée les bassins versant, l’objectif fixé est d’être en mesure d’identifier l’origine et les sources d’accumulation des plastiques, leurs mécanismes de dispersion, leurs volumes, et ce afin de pouvoir influencer un changement positif dans les comportements des communautés locales et des entreprises, tout en proposant la mise en oeuvre de solutions et d’alternatives efficaces.

Dans le cadre de ce programme de coopération européenne ( Interreg ), le Syndicat de bassin de l’Elorn a fait appel à la société Pollustock pour lancer une étude de ses réseaux d’eaux pluviales, en équipant 5 de ses exutoires avec une nouvelle variante de notre dispositif anti macrodéchets HR-1000.

Avec une filtration exclusive de 5mm x 5mm, ce développement exprime toute l’implication, la créativité et l’engagement de notre bureau d’étude, qui ne recul devant aucun effort pour faire avancer la recherche et protéger la vie marine …