Maître Héloïse Aubret fondatrice du réseau d'avocats Greencode ( www.greencode-avocats.fr ) spécialisé en droit de l'environnement et de l'urbanisme, est à l'initiative du premier colloque sur la gestion des déchets en Région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Cet événement qui s'est tenu le 6 juin 2019 au village CA en plein cœur de la technopole de Sophia-Antipolis à permis d'aborder dans une ambiance décontractée et professionnelle, un ensemble de sujets fondamentaux liés notamment à la convergence de l'économie et de l'environnement.
Parmi les cinq invités et participants, dont la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Chambre de commerce et d'industrie 06, la société Pollustock représentée par son Président monsieur Stéphane Asikian à eu le privilège de pouvoir expliquer ses valeurs d'entreprise et présenter l'une de ses solutions alternatives innovantes appliquée à la rétention physique des déchets solides.
Impliquée depuis plus de 10 ans dans la lutte contre les pollutions en milieux aquatiques, la société Pollustock s'est progressivement spécialisée dans l'identification et la conception de solutions différentiantes adaptées à la prévention des risques environnementaux.

Parmi un certain nombre d'innovations devenues référentes, le HR1000 est le filet technique à hautes performances qui permet de contenir, lorsqu'il est positionné en différents points d'un réseau de collecte d'eau pluviale, tous les plastiques et autres déchets avant qu'ils ne puissent se disséminer en mer.
Le HR1000 fait parti de ces solutions d'action immédiates, qui offrent la possibilité aux collectivités d'organiser des stratégies de gestion territoriale des polluants dans le contexte le plus adapté, pour des niveaux d'efficacité objective et d'optimisation économique inégalés.

Maître Héloïse Aubret nous exprime le sens de son engagement :

" Je suis très investie pour construire l'économie de demain, plus respectueuse de l'environnement et de l'humain. Très attachée à l'industrie Française, ayant travaillé longtemps en ICPE, il est urgent de réconcilier l'économie et l'environnement que nous avons longtemps opposé à tort. Les deux ne sont pas antagonistes, c'est par le développement de nouvelles pratiques que l'économie locale retrouvera un nouveau souffle "